Joints découpés pour l’étanchéité plane

Nous sommes spécialisés dans la fabrication de joints découpés en format standard ou sur mesure principalement destinés à l’étanchéité plane… Joint caoutchouc, silicone, néoprène, élastomère, mousse polyéthylène, anti-vibratoire, joint autocollant.

Joints découpés sur-mesure d’étanchéité plane

Notre entreprise All-Products est distributeur et fabricant de joints d’étanchéité avec un savoir-faire technique maitrisé depuis des années… Spécialisés dans la découpe de joints principalement destinés à l’étanchéité de pièces planes, à l’insonorisation ou à une fonction antivibratoire, nous pouvons fabriquer les joints en découpe totale ou à mi-chair.

 

Centralisation des achats : Notre large gamme de joints à la qualité de fabrication irréprochable nous permet de répondre à tous les besoins des entreprises… Contactez-nous !

 

Suivant l’utilisation nous pouvons proposer des joints en dimensions standards ou des pièces découpées sur mesure (sur plans ou gabarits)… Les procédés de découpe traditionnels (découpe à la presse hydraulique à l’emporte-pièce type poinçon matrice) ou la découpe numérique nous permet de réaliser toutes dimensions ou formes complexes quelques soient les matériaux.

 

Résumé des principaux matériaux disponibles en joint découpé :

  • Caoutchouc compact, cellulaire et silicone
  • Plaque ou feuille de mousse polyéthylène
  • Adhésif de transfert, non tissé, tramé
  • Epdm 70sh, épaisseur de 1 à 8 mm
  • SBR 70sh, épaisseur : 2 à 10 mm
  • CR 65sh, épaisseur de 1 à 5 mm
  • NBR 70sh, épaisseur : 1 à 10 mm (anti-huile)
  • Silicone translucide 60sh
  • Nitrile noir ou blanc (alimentaire)
  • Carton, papier, tissus, feutre et ouate
  • PVC, PP polypropylène, polyuréthane et autres plastiques fins
  • Triseal, Polyseal HDPE
  • PTFE pur ou expansé
  • PTFE modifié (équivalent PGAC…)
  • Joint Fibre (équivalent Klinger…)
  • Graphite pur ou à insertion
  • Et tous matériaux non-ferreux…

La fabrication des joints d’étanchéité

L’étanchéité industrielle pose parfois des problèmes complexes… En fonction des industries, il faut reconnaitre que les joints et garnitures (quelles que soient leurs matières) sont soumis à rude épreuve : chaleur (culasse ou outillage hautes températures), traction (tuyaux flexibles pneumatiques ou raccords hydrauliques), compression (de liquides ou fluides), déformation de bagues, manchons ou brides métalliques, mauvais serrage d’un filetage ou de raccords (écrasement de joints toriques), abrasion métallique, corrosion (contact aux acides agressifs), fuites à cause de la dureté du vieillissement naturel du polymère…

 

La fabrication d’un joint d’étanchéité reste toujours une opération délicate même avec une fiche technique précise… Qu’il s’agisse de joint plat, rondelle, joint torique, adhésif, joints spéciaux composite, etc, le respect des caractéristiques mécaniques définies par le cahier des charges et la qualité générale du produit fini doivent rester la préoccupation première du fabricant.

La découpe de joints caoutchouc

Sous l’appellation générique de “caoutchouc” se cache en réalité de nombreux matériaux aux propriétés technique de haut niveau… A la base, le caoutchouc est une matière naturelle obtenue par la transformation du latex, la sève de l’hévéa… Avec les progrès de la pétrochimie, la quasi-totalité des produits en caoutchouc sont aujourd’hui fabriqués de façon synthétique à partir d’hydrocarbures fossiles… Cette grande famille de caoutchoucs synthétiques s’appelle les élastomères.

 

Le Néoprène par exemple (chloroprène polymérisé) fut le premier caoutchouc synthétisé par Dupont de Nemours aux États-Unis qui lança dans les années 1930 l’industrialisation de cette nouvelle matière révolutionnaire.

 

Toute l’industrie mondiale se passionna alors pour ce nouveau matériau, à la fois souple et résistant, doté de caractéristiques hors du commun à l’époque… Le joint élastomère permettait de rentre étanche deux pièces mécaniques, de les isoler entre elles, de limiter les vibrations et d’insonoriser des machines à l’époque très bruyantes… La révolution du caoutchouc industriel étant en marche.

 

Mais il restait le problème du découpage de ce caoutchouc… Il fallut attendre la production des élastomères sous forme de feuilles lisses ou de rubans (commercialisés en rouleaux) pour pouvoir découper des joints plats de toutes dimensions.

 

En fonction des matières et de leurs épaisseurs, la découpe des joints caoutchouc plats s’effectue de diverse manière avec plusieurs types de machines :

  • Machine de découpe manuelle ou par presse hydraulique avec un outil de découpe traditionnel (forme coupante).
  • Découpe au couteau du caoutchouc, permettant de réaliser des formes complexes ou sur-mesure.
  • Découpe du caoutchouc au jet d’eau très haute pression destinés aux élastomères tendres et les mousses.

 

Nos services de découpe réalisent aussi l’usinage des mousses et caoutchouc à la machine numérique pour la réalisation de calage, rangements de servante, plateaux de kitting, etc ainsi que le marquage laser pour identification et référencement des pièces…

 

Nous restons donc à votre disposition pour toute étude ou devis concernant la réalisation de joints découpés en petite ou grande série.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer